Les zones côtières d’Afrique de l’Ouest soutiennent d’importantes populations d’oiseaux de zones humides qui migrent le long de la voie de migration de l’Atlantique Est, ainsi que d’autres espèces qui se reproduisent localement dans les mangroves, les îles et îlots. Zones tampon entre l’écosystème océanique et continental, elles sont également vitales pour les moyens d’existence des populations locales.

Les populations d’oiseaux migrateurs déclinent, affectées par la surpêche, le tourisme, l’exploitation pétrolière et gazière, les barrages et les infrastructures.

Notre objectif est de minimiser la chasse, la récolte et les perturbations humaines, de mettre un terme à la disparition des habitats et de restaurer les sites prioritaires en :

  • Réalisant une recherche & un suivi appliqués sur les écosystèmes ;
  • Plaidant et faisant pression au niveau national et international ;
  • Renforçant le soutien et l’engagement du public ;
  • Mettant en place des paysages terrestres et marins durables;
  • Soutenant la protection des sites.
A. scirpaceus, Banc dArguin (c) Antonio Araujo

Géographie

Nos quatre sites prioritaires sont :

  • Banc d’Arguin en Mauritanie et archipel des Bijagos en Guinée-Bissau ;
  • Delta du fleuve Sénégal, entre la Mauritanie et le Sénégal ;
  • Sine-Saloum au Sénégal.

Partenaires

  • Birdlife International
  • Ciencias ULisboa
  • Direction des Parcs Nationaux – Sénégal
  • IBAP
  • NIOZ
  • Parc National du Banc d’Arguin
  • Parc National du Diawling
  • PRCM
  • Universidad Aveiro Dept biologico
  • Université de Groningen
  • Wetlands International

Focus sur l'un de nos partenaires

Au cœur de notre travail, des hommes et des femmes passionnés, dévoués à la mise en place d’une conservation de la nature efficace et durable. Avec la communauté de la conservation, ils sont notre plus grand atout.

Jean Malack
(c) Jean Malack

Jean Malack

Saloum Delta National Park
« Aujourd’hui, je suis l’une des rares personnes à savoir naviguer parmi les hauts fonds du delta. Qu’il fasse nuit ou jour, je trouve toujours mon chemin ! »

Budget Annuel

La MAVA affecte 1,1 million € tous les ans à ce Plan d’action, totalisant ainsi 6,5 millions jusqu’en 2022

Un co-financement supplémentaire est nécessaire pour garantir la continuité du travail de nos partenaires après la fin de notre financement en 2022.

Contact

Antonio Araujo

Manager, Afrique de l’Ouest

Pour en savoir plus

Retour au filtre